ESA RN 35 Midterm Conference – Call for Papers Belongings and Borders – Biographies, Mobilities, and the Politics of Migration

ESA RN 35 Midterm Conference – Call for Papers Belongings and Borders – Biographies, Mobilities, and the Politics of Migration

24-25 January 2019 – University of Strasbourg, France

 

Keynote speakers:

David Bartram (University of Leicester)

Monica Massari (University of Naples Federico II)

Monika Salzbrunn (University of Lausanne)

 

Deadline for abstract submission: 15 May 2018

ESA’s Research Network 35 “Sociology of Migration” will hold its next midterm conference at the University of Strasbourg January 24-25, 2019. The conference is organized in close cooperation with the Institute DynamE, the Institute of Advanced Studies (USIAS) of the University of Strasbourg, and the French-German University (UFA/DFH) and is thematically linked to the international research project MIGREVAL (http://migreval.hypotheses.org/).

We invite all interested scholars to submit proposals for single paper presentations or thematic sessions by 15 May 2018. We want to provide a platform for those who have already met at earlier conferences to continue our discussions, and at the same time invite other scholars to join us in this endeavour. For our midterm conferences, we aim for lively and focused debates. Hence, submissions that have a strong link to the conference theme will be given priority.

Conference theme: Biographies, belongings, borders

Current political and media discourses on the questions of “integration”, “belonging” and “borders” are dominated by the perspectives of Western nation states. The objective of our midterm conference is to shift the focus to the perspectives of those who are labeled and talked about in these debates and who become the target of ever-more complex and differentiated border and mobility regimes. Our conference will, in other words, interrogate the way belongings and borders are presently challenged and reshaped on different levels (local, national, international) and how biographical perspectives in migration research can shed new light on these processes. This general topic will be discussed along three overarching axes:

  1. Biographical evaluations, migration and citizenship policies, and orders of belonging: The methodo­logy of “biographical evaluation” (Apitzsch et al. 2008; Delcroix 2013) serves as inspiration and conceptual focal point for the first thematic axis. The aim is to analyze the way public measures in different sectors in society are embedded in individuals’ trajectories and courses of action, how they affect biographies and are mediated by them in a longitudinal and dynamic perspective. This axis will welcome papers on the way migrants have experienced different policies related to education, employment, language learning, marriage, borders, and rights of entry, of residence and others (on the communal, regional, national and international level) and on the way these experiences shed light on the concrete effects of public measures. These accounts may also include experiences of resistance of migrants and their families to the encountered policies. Apart from this general change of perspective, biographical accounts enable a reconstructive approach that allows going back in time. For example, interviews with family members of several generations make it possible to take into account long term processes and intergenerational dynamics. This approach gives insights into how families relate to memory on a public and private scale. It also includes the experience of migrants in their regions of origin before their migration and, especially, the interplay of these experiences with different orders of belongings and borders.

 

  1. Belongings and borders and the current dynamics of migration regimes: The second thematic axis will concentrate on current migration regimes and their dynamics on the communal, regional, national, and international level. Among others, the perspectives, responsibilities, and roles of various actors (including professionals, “experts” or volunteers) who are related in one way or another to the politics of migration will be taken into account. How did different (individual as well as institutional) actors develop, implement or resist to measures and policies in different contexts and on different levels? How did these measures and policies evolve over time? How do different levels (local, national or international) converge or contradict each other? What do these developments tell us about the current transformational dynamics of global migration regimes? Contributions taking into account the biographical development of actors and “turning points” in their practices will be particularly welcome.

 

  1. Theorizing belongings, borders and mobilities – reconfiguring migration research? The interplay of biographies, belongings, and borders also leads to important conceptual and methodological questions. How can belongings, mobilities, and borders be meaningfully integrated into current frameworks and debates? What epistemological and methodological challenges are linked to researching social structures, institutional configurations, and biographies/subjectivities in their interplay? These questions need to be discussed in relation to two more general issues. First, migration has lately been discovered as a topic by mainstream human and social sciences. How do changing orders of belongings and borders challenge dominant perspectives in various research fields? And how is migration research challenged and/or inspired by problematizations from these research areas? Second, the links between migration research and general social theory need to be reconsidered. What implications do established perspectives – be it the theoretical frameworks of grand sociologists or current debates in (critical) political economy – have for our understanding of the links between biographies, borders, and broader social formations?

 

Format: As in our past conferences, we aim for an interdisciplinary and multi-methodological dialogue that brings younger and well-established scholars from across Europe and beyond together. Paper proposals on these topics including a transnational and/or comparative perspective are particularly welcome.

Apart from single papers, we invite proposals for thematic sessions. A session proposal should include three to maximum four papers (titles and abstracts) and a brief indication of the session’s overarching theme. Please be aware that there is no guarantee that sessions can be integrated in the suggested form into the final programme.

Fees and accommodation: No conference fees will be charged, but conference participants will need to pay their own travel and accommodation. Information on hotels and hostels close to the conference venue will be communicated in due course.

Proposal submission: Please submit your abstracts (max. 300 words) plus a short biographical note to kenneth.horvath@unilu.ch by May 15, 2018. Decisions will be communicated in June 2018.

Organizing team

Local Organizing Committe:

  • Ursula Apitzsch (Goethe-University Frankfurt)
  • Daniel Bertaux (CNRS, Research Center DynamE, “Dynamiques Européennes”)
  • Catherine Delcroix, (University of Strasbourg, Research Center DynamE, “Dynamiques Européennes”)
  • Lena Inowlocki (Goethe-University Frankfurt)
  • Elise Pape (University of Strasbourg, Research Center DynamE, “Dynamiques Européennes”)

RN 35 board members:

  • Dilek Cindoglu (Abdullah Gül University)
  • Catherine Delcroix (University of Strasbourg)
  • Kenneth Horvath (University of Lucerne)
  • Elise Pape (University of Strasbourg)
  • Maria Xenitidou (University of Surrey)

Le projet USIAS vient enrichir le travail du réseau

PROJET – PARCOURS DE VIE ET NÉGOCIATION DES APPARTENANCES CHEZ LES DESCENDANTS DE FAMILLES IMMIGRÉES.

Une étude comparative qualitative de l’impact des politiques sur deux générations dans les régions métropolitaines de Strasbourg et de Francfort-sur-le-Main.

Mai 2017 – avril 2019

L’exclusion et la négociation sans cesse renouvelée de l’appartenance parmi les jeunes générations issues de l’immigration ont engendré une vaste transformation dans les sphères politique, sociale et culturelle. La compréhension analytique de ce phénomène exige de nouvelles définitions, ou tout au moins une révision des concepts existants afin de rendre compte des crises sociales et culturelles actuelles en termes d’expériences, de revendication d’égalité des droits, de participation aux processus de la société civile et d’appropriation de ces derniers. Dans cette étude, la formation de l’identité sera conceptualisée en tant que résultante des processus biographiques et des négociations de l’appartenance. La formation de l’identité est comprise comme une composante dynamique et relativement flexible de relations d’ethnicité, de nationalité et culturelles multiples et hybrides, dans le contexte de dynamiques familiales intergénérationnelles. L’étude tentera de montrer comment se constitue l’appartenance, qui participe à sa construction, et quelles stratégies et politiques ont été développées en rapport avec sa formation en tant que processus relationnel et dynamique.

Le projet suivra les parcours de vie d’enfants d’immigrés afin d’examiner à quel degré et à quel prix les objectifs de la migration familiale et les attentes quant à l’appartenance à la société d’accueil ont été atteints. L’objectif de cette recherche comparative dans les régions métropolitaines de Strasbourg et de Francfort-sur-le-Main est de comprendre les dynamiques de l’appartenance et de l’exclusion chez les descendants de migrants en France et en Allemagne, par le biais de d’études biographiques menées chez deux générations de migrants. Nous espérons ainsi accroître la connaissance des relations intergénérationnelles, des rapports de genre, des transformations et des crises chez les jeunes générations. L’étude révèlera également les effets des politiques sociales sur les parcours de vie individuels. Nous identifierons et comparerons les politiques publiques ayant plus ou moins encouragé l’intégration, ainsi qu’un sentiment de reconnaissance et d’appartenance, à l’aide de la méthode d’évaluation biographique des politiques développée par le professeur Apitzsch dans de précédents projets européens s’intéressant à plusieurs pays. Ce projet se concentrera sur trois domaines thématiques : la réussite scolaire, en particulier les politiques encourageant l’apprentissage des langues, les stratégies matrimoniales et la réussite professionnelle, également à travers la création de commerces « ethniques ». Dans ce cadre, nous procéderons à la réalisation et à l’analyse d’entretiens biographiques avec des parents et leurs enfants adultes entre 18 et 28 ans, hommes et femmes, sur un échantillon de familles élaboré de manière théorique des deux côtés de la frontière. Parents et enfants seront interviewés de manière exhaustive, selon un protocole « biographique » laissant une large place à l’expression de leurs opinions personnelles et de leurs commentaires sur les politiques publiques dont ils ont une expérience directe, ou dont l’absence a laissé selon eux certains besoins sans réponse. Les données recueillies et analysées dans ce projet de recherche USIAS seront incluses dans la base de données MIGREVAL et mises à la disposition de tous les chercheurs y ayant accès.

Les professeurs Lena Inowlocki (université Goethe de Francfort-sur-le-Main) et Catherine Delcroix (université de Strasbourg) collaborent avec le professeur Apitzsch sur ce projet.

 

Pour plus d’informations sur le projet: http://www.usias.fr/fr/fellows/fellows-2017/apitzsch/#c90584

Organisation d’un atelier d’analyse collaboratif

Notre équipe a organisé un atelier d’analyse collaboratif lors du Colloque sur le Foisonnement biographique du 9 au 11 mars 2016 à l’EHESS à Paris:

lien vers le site du colloque

Lors de cet atelier nous étions ravis de présenter les premiers résultats de notre recherche sur l’Evaluation biographique des politiques de langues par les migrants en Europe, ainsi que d’échanger avec les participants sur l’analyse des cas (sur la base des extraits d’entretiens)

Merci à tous pour ces échanges très riches et pour votre participation!

Appel à participants Ecole d’hiver « Evaluation biographique des politiques de langues par les migrants en Europe »

APPEL A PARTICIPANTS :
ECOLE D’HIVER FRANCO-ALLEMANDE

« Evaluation biographique des politiques de langues
par les migrants en Europe »

Vous êtes étudiant de Master, Doctorant, Post-Doctorant
dans une des universités françaises ou allemandes?

Vous travaillez ou vous vous intéressez aux migrations, aux sociétés multiculturelles et multilingues, et aussi aux politiques publiques et à leur impact sur ces sociétés ?

Nous avons le plaisir de vous inviter à notre Ecole d’hiver franco-allemande,

qui aura lieu du 21 au 26 novembre 2016 à Strasbourg, France,

Organisé par l’Université de Strasbourg (UMR Dynamiques européennes), l’Université de Francfort,
avec le soutien de l’Université Franco-Allemande et du Programme Investissements d’Avenir de l’Université de Strasbourg

Continuer la lecture de Appel à participants Ecole d’hiver « Evaluation biographique des politiques de langues par les migrants en Europe »

Décembre 2014: Colloque « Comment la sociologie des migrations transforme-t-elle les paradigmes de la sociologie générale? » (Strasbourg)

Objectif de la manifestation : Co-organisation du colloque à Strasbourg « Comment la sociologie des migrations internationales transforme-t-elle les paradigmes de la sociologie générale ? Un regard franco-allemand »

Organisateurs : Continuer la lecture de Décembre 2014: Colloque « Comment la sociologie des migrations transforme-t-elle les paradigmes de la sociologie générale? » (Strasbourg)

Juin 2014: atelier méthodologique (Francfort)

Objectif de la manifestation :

Construction d’un guide d’entretien en vue d’une évaluation biographique des politiques en matière de langue, critères de choix d’un échantillon de familles interrogées, présentation de l’historique des politiques en matière de langue en France et en Allemagne, premières discussions théoriques relatives à la question du plurilinguisme.

Description de la manifestation : Continuer la lecture de Juin 2014: atelier méthodologique (Francfort)

Ecole d’été et école d’hiver

Félicitations à toute l’équipe projet!

Nous avons obtenu un financement de l’UFA pour faire une école d’hiver sur la thématique de l’évaluation biographique des politiques de langues!

L’école d’hiver aura lieu en novembre 2016. Nous proposons de présenter à des étudiants en Master, en doctorat et post-doctorat venant de plusieurs universités françaises et allemandes le bilan de cette recherche en leur montrant comment mettre en oeuvre cette méthodologie. Ils/elles participeront à l’analyse croisée d’entretiens de migrants et de personnes ressources participant à la mise en place de politiques en matière d’apprentissage de langues; ils/elles apprendront comment utiliser un espace collaboratif virtuel où tous les participants peuvent travailler ensemble aux mêmes études de cas comparatives. Nous verrons également avec eux comment formuler des recommandations aux politiques à partir du repérage de bonnes pratiques . Les dimensions comparatives franco-allemande et européenne seront au coeur des apprentissages.