Origine du projet

Ce projet pédagogique et de recherche franco-allemand porte a été labélisé projet pilote pédagogique et de recherche en septembre 2015 de l’Université de Strasbourg. Voici comment ce projet est né :

 

L’origine du projet :

En 2006 Catherine Delcroix, qui venait d’être élue à l’Université Marc Bloch de Strasbourg sur un poste de professeur de sociologie (après avoir enseigné à l’Université de Toulouse-Le-Mirail puis à celle de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines), a repris contact avec ses collègues de l’Université Goethe de Francfort Ursula Apitzsch et Lena Inowlocki, toutes deux sociologues de l’immigration comme elle. Elle les connaissait pour les avoir rencontrées dans des Congrès internationaux, et désirait travailler avec elles à une approche comparative. Dès leur première rencontre se fit jour l’idée d’un séminaire doctoral entre leurs universités respectives. Il réunirait, deux fois par an pendant deux jours, une dizaine de doctorants en sociologie allemands et autant de doctorants français, tous travaillant d’une façon ou d’une autre dans le très vaste champ des migrations internationales à partir d’une approche fondée sur le recueil de récits de vie migrants et de leurs enfants installés en France et en Allemagne. Voici les différentes étapes du développement de ce réseau :

-en 2008 création d’un séminaire franco-allemand réunissant mes collègues de deux universités de Francfort ( l’Université Goethe et l’Université de sociologie appliquée de Francfort dont Lena Inowlocki, Ursula Apitzsch) des étudiant (e)s en Master, en doctorat, des post-doctorants et des chercheur(e)s. Ce séminaire (deux rencontres par an) a été officiellement depuis cette date reconnu et financé dans le cadre d’une convention signée par l’Université de Strasbourg et l’Université Goethe de Francfort. Depuis le début ce qui nous rassemble c’est l’approche biographique et l’évaluation biographique, les migrations internationales, les comparaisons de politiques sociales en Europe avec une attention particulière aux formes d’intervention sociales et aux dispositifs mis en place en France et en Allemagne en direction des migrants. A partir de ce séminaire auquel depuis le début participent des étudiants du Master 2 Intervention sociale, Conflits et Développement (CERIS, département de la faculté des sciences sociales de l’Université de Strasbourg) (Sarra Chaiëb, Dieudonné Kobanda, Muriel Dudt, Aline Kindelberger, Eva Lajarigue, Dominique Destouches….) Nous avons pu Lena Inowlocki et moi-même construire le module franco-allemand sur les comparaisons des politiques sociales en Europe au sein de notre Master 2 (début d’un diplôme qui pourrait être complètement franco-allemand à terme). Nous avons mis en place plusieurs co-tutelles de thèse, favorisé l’engagement dans des thèses comparatives européennes des étudiants du CERIS et de l’Université de Francfort.

2014-15 Nous avons obtenu la reconnaissance et le financement par l’Université Franco-Allemande de notre réseau pour qu’il démarre une recherche sur l’évaluation biographique des politiques d’apprentissage des langues par les migrants en France et en Allemagne (UFA) avec construction d’un espace collaboratif informatique restreint ( à terme un site web où conserver des entretiens biographiques, des entretiens de professionnels, de responsables politiques…..) // en vue d’analyses, de propositions de bonnes pratiques qui seront disponibles à terme sur le site web qui sera ouverts aux responsables politiques d’abord allemands et français et aux chercheurs européens). Ce projet de recherche a permis l’obtention d’un contrat doctoral IDEX (Maria Siemushyna) par l’UdS. En septembre 2015 ce projet de création d’un site Web sur l’évaluation biographique des politiques par les migrants est devenu un projet pédagogique et recherche pilote de l’UdS.

> –Décembre 2015 nous avons obtenu le financement d’une école d’hiver par l’UFA sur cette recherche et pour permettre à des étudiants de Master, doctorants et post-doctorants de France et d’Allemagne d’apprendre cette méthodologie (6jours). Elle se fera la dernière semaine de novembre 2016 avec concours pour recrutement d’étudiants, participation directe des étudiants de M2 Intervention sociale. Parallèlement ce projet a reçu le label de projet IDEX d’innovation pédagogique ainsi qu’un financement supplémentaire de de la part de l’Université de Strasbourg dans le cadre des Investissements d’Avenir.